Mountain Cliff Hiker

Comment réussir ses premiers pas de manager

Dernier article

L’heure est arrivée où vous allez revêtir le statut de manager. 

Expert dans votre domaine, bac +4, 5 ou 6, votre tête est bien faite. L’enseignement a pris en charge votre développement cognitif. En revanche, s'est-il, penché sur vos compétences relationnelles ?  Vous en a-t-on seulement parlé ? 

On vous a sans doute rebattu les oreilles de « cohésion d’équipe », le Graal de tout manager.  En vous expliquant que les séances de Team Building, les afterworks ou les arbres de suggestions débordant de smileys sur l’humeur du jour résolvent les problèmes de communication.  L’effet sera esthétique. 


Vous prenez la responsabilité d’une équipe projet 

Le contexte :  vous avez dans le groupe six collaborateurs dont 2 quinquas avec de l’ancienneté. Comment vous y prenez-vous ?

Sans préparation, je vous prédis quelques acrobaties. Faire ami-ami ?  Vous êtes à côté du problème. Démontrer votre savoir ? Cela peut être interprété comme de la prétention. Feindre d’ignorer ? Vous leur refusez votre attention. Partir en croisade ? La résistance s’organisera. 

Résistance au changement ou besoin d’être rassurés ? 

Dans une équipe, l’arrivée d’un nouveau manager est une étape déstabilisante car elle modifie les repères. Surtout ne céder aux poncifs du type : “ils résistent au changement”.  Vous signeriez votre incapacité à gérer la situation.  La vie d’un être humain n’est qu’évolution. Se cachent souvent derrière la résistance, peur et colère  et aussi, peut-être, un manque d’énergie pour se lancer dans un énième changement. 


Quatre clés pour réussir son entrée dans l’équipe.


1. Observez et repérez les attentes. 

Commencez humblement par la communication orale, l’écoute active de façon individuelle. L’animation d’équipe passe avant tout par la parole. 

Des exemples de questions que vous pouvez poser : 

• Quelles missions vous confie-t-on en général ? 

• Quelles sont les principales difficultés auxquelles vous êtes confrontées dans votre métier ? 

• En quoi, pourrais-je vous aider pour les résoudre ? 

• Quelles sont vos habitudes de travail ? 

• Qu’est-ce que vous préférez faire dans votre travail ? 

• Avez-vous un rôle dans le soutien ou l’animation d’équipe ? 

 Qu’attendez-vous d’un manager ? 


2. Échangez sur votre méthode de prise de poste 

  • Sur vos habitudes de travail, les modes de fonctionnement envisagés (outils, processus d’organisation, mode de communication, reportings…)  

  • Le phasage de votre prise de poste (phase d’observation, entretiens, partages de diagnostic, co-construction de projet ou pas…)

3. Recherchez le gagnant – gagnant 

Essayer de donner un rôle motivant à chacun. La négociation sera nécessaire. Faites le bilan de leurs compétences techniques et soft skills. Tentez de savoir quelles sont leurs niches d’expertises ou leurs habiletés sociales pour l’animation, le contrôle, la gestion du temps… Observez les zones d’influence positive (ce que les autres apprécient chez eux) et faites-en un atout pour le projet. Le mode de leadership délégatif (contrat de délégation bien défini) est souvent préconisé face à des personnes expérimentées.

4. Adoptez la posture juste.

Développez l’humilité, l’écoute et votre assertivité. Vous ne connaissez pas l’entreprise, les codes et les personnalités. Prenez le temps et mesurez vos propos. La confiance est à ce prix. 


70 % des difficultés dans une équipe peuvent être résolues par la communication. Alors au boulot. C’est passionnant et éthique. « Bien travailler ensemble » est recherché par tout le monde. Et cela vous révèlera à vous-même.